You are here : Evenement

Formation hors les murs : les voyages des étudiants CESF à Londres et Lisbonne

Dans la démarche de formation hors les murs, les étudiants CESF se sont rendus dernièrement dans deux capitales européennes : Londres et Lisbonne.

Durant une journée londonienne en mars 2017, ils ont réalisé un micro-trottoir et interviewé des habitants de quartiers différents, aux milieux sociaux diversifiés, afin de recueillir leurs représentations et constats sur le système social anglais. L’objectif de cette enquête était de confronter à la réalité des représentations sur un pays étranger, pour ensuite comparer deux systèmes européens.

C’est ensuite au Portugal que les étudiants CESF se sont rendus en mai dernier. En allant à la découverte d’un centre social au sein d’un bidonville en périphérie de Lisbonne et à la rencontre des étudiants d’une université en travail social (l’ISCTE), les différents témoignages recueillis leur ont permis de confronter la réalité des travailleurs sociaux portugais avec celle des habitants.

Ces séjours leur ont ainsi permis de comparer et dégager une réflexion critique à partir de trois systèmes sociaux européens : France, Royaume-Uni et Portugal.
Dalila Mechaheb, Responsable de la formation CESF, déclare : « Ces expériences nous ont permis d’interroger par ailleurs les relations interculturelles en travail social ! Elles nous ont amenés à travailler en équipe autour d’un projet de formation hors les murs. »

Une restitution portant sur l’analyse croisée du travail social au-delà de nos frontières aura lieu fin juin 2017.

Formation hors les murs : les voyages des étudiants CESF à Londres et Lisbonne

Dans la démarche de formation hors les murs, les étudiants CESF se sont rendus dernièrement dans deux capitales européennes : Londres et Lisbonne.

Durant une journée londonienne en mars 2017, ils ont réalisé un micro-trottoir et interviewé des habitants de quartiers différents, aux milieux sociaux diversifiés, afin de recueillir leurs représentations et constats sur le système social anglais. L’objectif de cette enquête était de confronter à la réalité des représentations sur un pays étranger, pour ensuite comparer deux systèmes européens.

C’est ensuite au Portugal que les étudiants CESF se sont rendus en mai dernier. En allant à la découverte d’un centre social au sein d’un bidonville en périphérie de Lisbonne et à la rencontre des étudiants d’une université en travail social (l’ISCTE), les différents témoignages recueillis leur ont permis de confronter la réalité des travailleurs sociaux portugais avec celle des habitants.

Ces séjours leur ont ainsi permis de comparer et dégager une réflexion critique à partir de trois systèmes sociaux européens : France, Royaume-Uni et Portugal.
Dalila Mechaheb, Responsable de la formation CESF, déclare : « Ces expériences nous ont permis d’interroger par ailleurs les relations interculturelles en travail social ! Elles nous ont amenés à travailler en équipe autour d’un projet de formation hors les murs. »

Une restitution portant sur l’analyse croisée du travail social au-delà de nos frontières aura lieu fin juin 2017.