picto emploi
JOURNEES PORTES OUVERTES 2020-2021
En savoir plus

-
Découvrez les dates des rencontres à venir (sous réserve des mesures en vigueur)
Découvrez les dates des rencontres à venir (sous réserve des mesures en vigueur) En savoir plus

Zoom sur la formation CESF

Formation au métier de CESF : une année très pratique

Accessible après un BTS en économie sociale familiale ou par VAE, le diplôme de CESF se prépare en un an, avec une grande place donnée à la formation pratique.

Un diplôme de niveau II

Accessible après un BTS en économie sociale familiale ou par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE), le diplôme d’Etat de conseiller en économie sociale familiale (CESF) est reconnu au niveau II (grade licence), à partir de la rentrée 2020.

Sa préparation comprend 540 heures de formation théorique et 560 heures de formation pratique (soit 16 semaines), avec un programme en quatre axes : le conseil et l’expertise à visée socio-éducative dans la vie quotidienne, l’intervention sociale, la communication professionnelle (avec une langue vivante étrangère) et l’implication dans les dynamiques interinstitutionnelles, les partenariats et les réseaux.

Directement après le BTS ESF

« La plupart des étudiants s’y inscrivent directement après l’obtention du BTS », selon Dalila Mechaheb, responsable de la formation CESF à l’Institut régional du travail social (IRTS) de Paris Ile-de-France.

« Pour autant, cette formation ne doit pas être considérée comme une troisième année, mais comme une année spécifique », précise-t-elle. En effet, « alors que le BTS est avant tout un cursus académique, la formation au diplôme de CESF permet d’appréhender le travail social, d’acquérir une expertise de la relation sociale et une posture réflexive ».

Logique de professionnalisation

Un changement d’autant plus marqué pour ceux qui, après deux ans de BTS dans le cadre scolaire du lycée, s’inscrivent dans un IRTS, où enseignants et formateurs ont tous une expérience professionnelle de terrain, et où la pédagogie s’inscrit dans une logique de professionnalisation.

A l’IRTS Paris–Ile-de-France, cette orientation professionnelle commence dès la rentrée : « En groupes, les étudiants mènent une enquête de terrain auprès de CESF en exercice, afin de mieux définir les contours de leur futur métier », indique Dalila Mechaheb.

Mises en situation et jeux de rôle

« La découverte du travail social se fait notamment autour de mises en situation professionnelles et de jeux de rôle », poursuit-elle. « C’est une pédagogie impliquant de s’exposer, de s’engager, d’être dans l’interaction et l’échange avec les autres étudiants et les intervenants ».

En clair, plus que d’élève, c’est une posture d’apprenant adulte, acteur de sa formation, qui est attendue. Les heures de formation pratique permettant de confronter théorie et terrain viennent encore renforcer cette volonté de professionnalisation.

Un cursus en contact avec le public

« A la différence des stages courts effectués en BTS, durant la préparation du diplôme de CESF, les étudiants sont en contact avec le public », indique encore Dalila Mechaheb. Une véritable opportunité, donc, pour vivre pleinement la découverte du terrain, à des fins professionnelles, et pas seulement dans l’objectif de récolter des informations pour constituer son rapport de stage.

Enfin, il est possible de partager sa période de formation pratique entre deux structures mais la responsable de formation de l’IRTS Paris Ile-de-France recommande, cependant, de s’en tenir à un seul. « Pour s’inscrire dans la durée », souligne Dalila Mechaheb.

Un conseil d’autant plus facile à suivre que, pour les futurs CESF, décrocher un stage relève parfois du parcours du combattant…

Voir l’article complet
[Le media Social]

SCROLL