Retour d’expérience

Martine GOMAS

Martine GOMAS – Responsable de la Formation EJE Paris

Mobilité d’enseignement du 2 au 6 mai 2017
Institut Supérieur de Service Social de Porto (ISSSP), Portugal

 

ACTIONS

  • Découverte des institutions d’accueil petite enfance au Portugal
  • Rencontre d’acteurs locaux intervenant auprès des familles
  • Enseignement en Master Intervention sociale auprès de l’enfance et de la jeunesse en risqued’exclusion sociale

L’action engagée au printemps avait pour objectif principal la découverte des dispositifs locaux d’accueil et d’insertion sociale de différentes populations ainsi que la participation à l’enseignement initial d’étudiants portugais.

MOTIVATIONS

Lors de ce projet, j’ai souhaité réaliser cette mobilité par intérêt personnel et professionnel en ayant en tête que « le voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. » (M. Proust)

Dans le quotidien de la formation qualifiante que je coordonne, permettre aux individus de produire leurs connaissances et leurs compétences est un engagement concret, traduit par une organisation, une culture, des méthodes et des propositions pédagogiques réfléchies dans un ensemble règlementaire. Cette production se réalise aussi bien dans le déplacement culturel, intellectuel et géographique de chacun, et notamment des formateurs et cadres pédagogiques eux-mêmes que dans un travail de transmission et d’accompagnement en proximité des productions étudiantes diverses.

Nous connaissons par ailleurs le développement de politiques et d’actions englobant la dimension internationale qui concerne depuis 30 ans l’enseignement et la formation professionnelle par le biais des échanges ERASMUS. Nécessaire pour documenter, innover, transformer et coopérer pour l’action éducative et sociale, je considère aujourd’hui la dimension internationale comme une plus- value pour tous (étudiants et formateurs).

CONTENU

Le séjour s’est déroulé à l’ISSSP de Porto (institut supérieur de service social de Porto) et auprès de sa représentante, Madame Berta Granja, Professeure, Coordinatrice des relations internationales Erasmus + et Coordinatrice de secteur de service social. L’ISSSP est un acteur privé de la formation des intervenants sociaux, dans un contexte local qui articule formations universitaires et formations professionnelles en TS. Il promeut des formations de 3 et 5 ans post « Bac », visant à former des praticiens (licences, master) ou qualifier des professionnels qui conduisent les différentes politiques sociales et familiales.

Le programme de ce séjour fut riche :

  • Visites d’institutions
  • « O TECTO », lieu de vie associatif en banlieue de PORTO, accueillant des personnes âgées, des enfants d’âge préscolaire et des espaces périscolaires ainsi que des personnes handicapées. Découverte d’un modèle intégré de services, actions de vie locale pour les personnes âgées et Université sociale. Un travail individuel et collectif est mené en concertation avec les agences pour l’emploi et les étudiants des filières sociales.
  • « Asas de Ramalde », jardin d’enfants dans un quartier précaire de Porto. Familles en difficulté et travail de remédiation à l’emploi.
  • Participation à un temps d’animation de Club Senior : éducation populaire, public de retraités Échange et étude de coopération avec les responsables de l’ISSSP
  • Enseignement en Master : les processus d’apprentissage chez les jeunes enfants

En synthèse, ce séjour m’a permis d’expérimenter différents aspects de la mobilité :

Le premier, du domaine de l’imaginaire, consister à se représenter dans un contexte étranger, à l’écoute et la découverte d’habitus culturels variés : langue, population, environnement physique, rythmes de vie, tout concourt à la richesse des perceptions et à une attente nourrie d’informations, de recherches et de partage d’expériences similaires ;

Le deuxième est davantage l’expression d’une dimension rationnelle, liée à mon statut professionnel. Tout acte social s’inscrit dans un contexte dont il traduit les valeurs et les ressources. La perspective qui m’était offert de visiter des institutions m’a permis d’échanger des points de vue et de formaliser encore davantage ma connaissance du champ professionnel français et à l’international ;

Le troisième procède d’une ouverture mentale et relationnelle, qui s’inscrit dans le déplacement ; faire l’expérience d’être « l’étranger », d’être surpris et de ne pas comprendre tous les signes et signaux, représente toujours une conquête personnelle. Elle conduit à trouver des ressources, à amplifier ses capacités d’observation et à se distancier de l’action. Elle enrichit l’identité sociale.

Pour conclure, ce séjour fut un temps riche de contacts et de perspectives pour développer des coopérations et des compétences. En favorisant la connaissance de différents lieux d’exercice du travail social et la rencontre d’étudiants, il a permis un partage des savoirs et compétences, et créé des opportunités de développement d’échanges, de collaborations diverses et de rencontres interculturelles. Cette expérience favorise enfin la promotion des compétences sociales, linguistiques et professionnelles de chacun des partenaires.